Français   |   Contact Us   |   Sign In   |   Join CIPH
News: Français

Réflexions à la suite de la conférence nationale sur les eaux potables et usées

November 28, 2017   (0 Comments)
Share |

L’Association canadienne des eaux potables et usées a tenu récemment sa troisième conférence nationale sur les eaux potables et usées à Saint-Jean, Terre-Neuve. L’ordre du jour couvrait tous les aspects de la gestion de l’eau, notamment les eaux usées, les eaux potables, la recherche et les nouveaux défis liés aux infrastructures.

 

L’atout principal de cette conférence est d’encourager le dialogue sur les grands enjeux des infrastructures nationales. Les membres de l’ICPC sont les fournisseurs des pièces qui composent

ces infrastructures (pompes, tuyaux, valves, etc.), et c’est la raison pour laquelle il est important que notre association soit présente.

 

Participaient également à cette conférence la Fédération canadienne des municipalités, des décideurs provinciaux et territoriaux, des dirigeants de l’American Water Works Association et des représentants d’institutions fédérales comme Environnement Canada, Affaires autochtones et du Nord Canada et le Conseil national de recherches.

 

L’ICPC a su établir une relation constructive avec ces organisations, en proposant des recommandations, des initiatives et des activités. Les changements auxquels fait face notre industrie ne se limitent pas à la plomberie et au chauffage. Certains défis nécessiteront des efforts au niveau de la résilience des infrastructures, de la conservation de l’eau, de l’efficacité énergétique, de l’adaptation au changement climatique et même de la conception d’immeubles à consommation énergétique nette zéro.

 

Des discussions particulièrement intéressantes ont porté sur la nécessité de voir le renouvellement des infrastructures sous un angle différent. Les immeubles à consommation énergétique nette zéro, la récupération de l’énergie, les systèmes décentralisés de livraison des infrastructures, le plomb, les problèmes de légionellose, et même l’impact potentiel de la voiture électrique sur le réseau de distribution d’électricité sont des facteurs qui doivent être pris en considération. Face à ces changements imminents, nous devons élaborer des politiques novatrices et avant-gardistes.

 

Les membres de l’ICPC sont directement concernés, étant donné qu’ils fournissent des produits et des systèmes pour les usines de traitement de l’eau, les systèmes de distribution d’eau, les stations de pompage, et les usines de traitement des eaux usées. Ils savent comment faire mieux, avec quels nouveaux produits et avec quelles nouvelles technologies ; le plus difficile, c’est de trouver les bons interlocuteurs pour entamer la discussion.

 

C’est ce que nous avons fait pendant cette conférence, et nous avons bien l’intention de garder le contact avec eux pour leur montrer que notre industrie a des solutions à proposer.


Membership Management Software Powered by YourMembership  ::  Legal